Devenir Freelance : Le guide complet

A l’ère du digital, une nouvelle tendance métier est plein expansion : travailler en freelance. C'est le fait d’offrir un service à une entreprise ou à un particulier en étant à son propre compte, contre une rémunération.

A l’ère du digital, une nouvelle tendance métier est plein expansion : devenir freelance.  C’est le fait d’offrir un service à une entreprise ou à un particulier en étant à son propre compte, contre une rémunération.

Comment devenir freelance ? Quelles sont les démarches à suivre ? Comment fixer ses horaires ? Comment trouver des clients ? Lisez ce guide complet, vous y trouverez des informations pour devenir freelance pas-à-pas. Bonne lecture !

Pourquoi devenir freelance ?

Travailler en freelance

D’après une étude réalisée par l’OCDE, la France compte à son actif 930 000 freelances en 2018. Avec un taux de croissance de +32% les 5 années précédentes, on déduit que chaque année en France on a environ 35 000 nouveaux freelances.

Quelques études réalisées par Hopwork et Ouishare en viennent à conclure que les freelances travaillent en moyenne 3.5 jours chez eux et le reste du temps dans un espace de co-working et que 31% des freelances ont choisi de devenir indépendant pour gagner plus.

Avoir la possibilité de définir ces horaires de travail reste une des raisons capitales pour lesquels beaucoup préfèrent devenir freelance. D’ailleurs, rien ne prouve qu’un employé est plus productif en travaillant de 8h à 17h. La belle preuve, beaucoup d’entreprises commencent par s’en rendre compte

Par exemple il y a de plus d’employés qui restent tard au service parce que le règlement l’exige. Cependant, ils passent pour la plupart leur temps à scroller des images sur Instagram ou à lire des publications sur Facebook. D’autres encore font des pauses chaque 30 minutes. Ils auraient été plus productif s’ils avaient un temps restreint de travail, mais cela est contre le système.

En outre, si beaucoup ont du mal à l’admettre, l’une des raisons pour lesquelles le métier de freelance a vent de poupe, c’est la possibilité de devenir son propre patron.

Devenir freelance permet de prendre des responsabilités et de les assumer pleinement. Aussi éprouve-t-on un sentiment de satisfaction et de succès personnel quand tous les revenus sont 100% pour soi. Généralement vers la fin de sa carrière, on éprouve un regret quand on passe toute sa vie à travailler pour l’éclosion de son patron.

Tout porte à croire que de plus en plus de personnes s’intéressent au métier de freelance. Que faut-il donc pour devenir freelance ?

Quelles compétences pour devenir freelance ?

Devenir un freelance

Devenir freelance requiert plusieurs aptitudes, entre autres, des savoirs, des savoir-faire et des savoir-être.

Pour commencer, quel service voulez-vous offrir en freelancing ? Entre un médecin généraliste et un médecin spécialiste, lequel préférez-vous ? Ne perdez pas de vue cette question. Beaucoup de freelances pensent qu’offrir plusieurs services leur donne la chance d’avoir plus de clients et donc plus de revenus, mais hélas ! 

Vous devez choisir votre compétence et y aller à fond. Que ce soit du web design, du développement, ou du consulting vous devez vous spécialiser dans votre domaine pour y devenir une référence.

Si vous n’avez pas de compétence pour vendre des services en freelance, vous devrez probablement vous former. Une formation de qualité est nécessaire pour acquérir les compétences afin de devenir freelance. Visitez plutôt notre catalogue de formations 100% complets pour découvrir les profils de freelance les plus recherchées en ligne. 

Il se peut cependant que vous ayez déjà une compétence spécifique à vendre. Bonne nouvelle ! Il faut savoir à présent comment la vendre. Si on peut facilement acquérir des compétences dans un domaine donné, peu de personnes savent se vendre en tant qu’un prestataire de service dans ce domaine

Pour vous vendre, la première des choses à faire est de croire en vous. Etudiez-vous afin de savoir quels sont vos points faibles et vos points forts. Vous allez vous en servir. Apprenez à lever des objections. Votre client ne va certainement  pas accepter votre offre d’un seul coup. Vous devez pouvoir contourner ses arguments pour le convaincre de prendre vos services

Savez-vous vous présenter ? Un portfolio, un site ou un CV, etc., Peu importe le support que vous préférez, il faut que puissiez-vous présenter de manière professionnelle.

Vous devez aussi avoir l’art de la négociation. Tout le monde ne l’a pas certes, mais pour devenir freelance, vous devez pouvoir faire des négociations que ce soit avec vos potentiels clients, ou même pour de nouveaux partenariat.

N’oubliez pas non plus qu’il vous faudra peut-être des compétences de gestion de projets, facturation, comptabilités, fiscalité etc. si vous voulez aller plus loin.

Choisir son statut juridique

Si vous êtes un ressortissant de  l’union européenne, il va vous falloir choisir un statut juridique pour devenir freelance. Cela est nécessaire pour émettre des factures en règles. Vous devez donc au préalable être enregistré au registre de commerce des sociétés.

Vous avez plusieurs choix pour le statut de votre entreprise. En voici quelques-uns :

La microentreprise ou autoentrepreneur  

Ce statut est propre aux entreprises individuelles. Il présente trois avantages principaux ; la simplicité, la franchise sur le TVA et des charges sociales peu élevées et proportionnelles à vos revenus

La société unipersonnelle (SASU) 

Un autre choix qui s’offre à vous est de créer une société unipersonnelle de type SASU (société par action simplifiée unipersonnelle). Les avantages d’une société unipersonnelle sont entre autres une responsabilité illimitée sur votre patrimoine personnel, la possibilité de déduire vos choix personnels, la possibilité de vous associer en cas de besoin de développement de votre activité

Cependant selon le pays dans lequel vous vous trouvez, vous pouvez toujours vous passer d’un statut juridique à vos débuts sans que cela ne vous impacte. Vous n’aurez jusqu’à travailler sur votre marque personnelle et votre stratégie d’acquisition de nouveaux prospects ou potentiels clients

Si vous voulez travailler sur des plateformes de freelancing, il y a de ces plateformes qui n’exigent pas un numéro Siret avant que vous n’offrez vos services.

Quelques plateformes comme Blemama, 5euros, fiverr, etc. vous permettent d’offrir vos services sans exigence juridique particulière. Il faut juste renseigner des informations sur votre identité personnelle. La plateforme se charge de gérer les moyens de paiement et l’encaissement de vos sous. Il faut ensuite une banque en ligne comme PayPal ou Payoneer pour retirer vos revenus

Comment fixer ses tarifs

Si vous comptez devenir freelance, vous avez deux choix pour fixer le prix de vos services : facturer par services ou facturer par mission horaire. Selon le mode que vous allez choisir il y a des processus pour vous aider à fixer vos prix.

Si vous voulez facturer par taux horaire, visitez un site comme codeur ou upwork. Tapez ensuite dans la barre de recherche, la compétence que vous voulez offrir. Vous allez trouver des pigistes avec leurs taux horaires pour le même service. Cela vous permettra de mieux vous positionner pour pouvoir fixer un prix qui pourra séduire vos prospects.

Si vous voulez facturer par service, allez plutôt vers des sites comme fiverr ou 5euros et visiter le profil de vos concurrents qui ont déjà des clients. Analysez comment leurs services sont présentés. Cela vous permettra mieux vous positionner.

Si vous voulez prester hors des plateformes de freelancing, c’est aussi une bonne démarche. Vous pouvez toujours sonder les plateformes de freelancing. Faites aussi confiance aux moteurs de recherches pour savoir environ comment se fait la rémunération. Faites-vous amis avec les prestataires du même domaine que vous. Cela vous sera très utile.

Cependant, si vous comptez devenir freelance, vous ne devez pas négliger le pouvoir d’achat de votre audience cible. Si les prix de vos services sont au-dessus du panier moyen de votre marché, vous aller peiner à trouver des clients. Vous pouvez vous former en psychologie de vente et en copywriting ; Ces compétences vont vous permettre de mieux vous vendre.

Il y a t-il des inconvénients à devenir freelance ?

Devenir freelance

Le tout premier inconvénient à devenir freelance, c’ est la solitude et l’isolement dans lequel travaille le freelance. Cela peut devenir embarrassant si vous passez toute la journée enfermée dans un lieu sans contact avec l’extérieur. Si vous ne travaillez pas dans un espace de co-working vous sentirez coupez de certains liens sociaux.

Le second problème auquel vous pourriez être confronté est le problème de la gestion administrative (comptabilité, facture, relances, etc.) surtout à vos débuts. Ce n’est toujours pas évident que vous pussiez tout gérer à la fois même si c’est le souhait de tout pigiste. N’hésitez pas à faire appel à un comptable ou un expert en la matière pour déléguer certaines tâches.

Un autre inconvénient est la confusion entre sa vie personnelle et professionnelle. Lorsque le freelance travaille en télétravail depuis chez lui, il peut arriver qu’il confonde, les moments de sa vie personnelle à ceux sa vie professionnelle. Il doit donc travailler son organisation personnelle afin d’accorder un moment pour lui.

Les désagréments que peut poser le travail en freelance sont donc parfaitement surmontables.

En conclusion, si devenir freelance est l’un des meilleurs moyens pour s’épanouir en tant que tant que prestataire de service, ce n’est pas pour autant si facile de générer des revenus en freelance. Vous devez nécessairement remplir certaines conditions pour pouvoir vous en sortir. Cependant vous pouvez toujours vous former sur le métier de freelance afin de vous aguerrir et commencer par faire vos premiers revenus en ligne. Découvrez nos formations 100% complète pour devenir freelance ici.